• LA CHUTE D'UNE METEORITE

    Espace : un satellite va bientôt s'écraser

    sur Terre

    Le satellite GOCE, lancé dans l’espace en 2009 pour mesurer la gravité de notre planète, achèvera bientôt son parcours. Il menace, dans les jours à venir, de s’échouer sur Terre.

     

    <section class="block-gc-ad" id="block-gc-ad-pave_bas">

     

    </section>

    Bientôt en panne sèche, le satellite GOCE, en orbite depuis 2009, tombera bientôt sur la notre planète. Le lieu et la date de sa chute ne sont pas encore connus.

    L’Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé, vendredi dernier, la menace de la chute du satellite GOCE, lancé en 2009. Le réservoir du satellite, d’une capacité de 41 kg, ne contiendrait aujourd’hui plus que 350 grammes de xénon, un gaz rare. Cela signifie que son moteur va bientôt arrêter de tourner. Le satellite achèvera donc, prochainement, sa trajectoire dans l’espace pour tomber sur Terre.

    "À partir du moment où le réservoir sera vide, cela peut prendre en gros deux ou trois semaines", a indiqué Christoph Steiger, chef des opérations de GOCE.
    La date de la chute du satellite n’est pas encore connue, tout comme son lieu. "Impossible aujourd’hui de prévoir sur quel point de la Terre GOCE, ou plutôt ce qu’il en restera, va atterrir", a précisé Christoph Steiger.

    Un risque "très faible"

    "Le moteur fonctionne toujours, mais cela signifie que nous sommes très près de la fin", a-t-il ajouté. Le moteur du satellite peut s’arrêter à tout moment. La date est toutefois estimée au 26 octobre.

    La "trace au sol" du satellite ne pourra, quant à elle, être déterminée seulement quelques heures avant sa chute. Le risque pour les Terriens est jugé "très faible" par les experts. Cependant ces derniers affirment que le risque n’est pas tout à fait nul. "Le risque d’être touché par un débris d’engin spatial est 65 000 fois plus faible que celui d’être touché par la foudre", affirme Christoph Steiger. "Des objets de la masse de GOCE, il en retombe un par semaine en moyenne", précise Fernand Alby, le responsable des activités débris spatiaux et surveillance de l'espace de l'agence spatiale française (Cnes).

    Un satellite à seulement 260 km d'altitude

    Ce satellite de 5,3 mètres de long voyage dans l’espace à seulement 260 km d’altitude. Il a été mis en place pour cartographier le champ de gravité terrestre ainsi que de fournir aux scientifiques des données cruciales afin d’étudier l’évolution du climat ou des séismes sur la Terre. GOCE a permis notamment de créer la première carte mondiale à haute résolution de la frontière entre la croûte et le manteau de la Terre, le Moho. Il a également détecté des ondes du séisme qui a frappé le Japon le 11 mars 2011.

    Ceux qui se trouveront à proximité du lieu de la future chute du satellite pourront observer "un phénomène lumineux assez important" dans le ciel, un peu comme pour une météorite.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :