•  

     

    Un petit astéroïde a frôlé la Terre et reviendra la voir l'an prochain

     

     

    Découvert par hasard fin février par des astronomes amateurs après être passé au voisinage de la Terre, un astéroïde d'une cinquantaine de mètres de diamètre va revenir la frôler l'an prochain, indique l'Agence spatiale européenne (ESA), écartant tout risque d'impact.

    Malgré les réseaux existant pour surveiller les quelque 8.500 corps célestes croisant l'orbite de la Terre ("géocroiseurs"), ce petit amas de roche, de métaux et de glace aurait très bien pu passer inaperçu.

    Etant donné sa trajectoire, sa vitesse plutôt élevée et son orbite, "c'était une cible insaisissable, et elle aurait pu ne pas être détectée", estime Jaime Nomen, l'un des astronomes qui a découvert la présence de cet astéroïde depuis l'observatoire de La Sagra, dans le sud de l'Espagne.

    Baptisé 2012 DA14, cet astéroïde n'a en réalité été identifié qu'après avoir dépassé notre planète, alors qu'il se trouvait à une distance d'environ sept fois la Terre à la Lune (soit au total plus de 2,5 millions de km).

    Selon les calculs de l'ESA et de la Nasa, l'astéroïde possède une orbite très similaire à celle de la Terre, avec une période de 366,24 jours, soit seulement un jour de plus que notre planète bleue.

    2012 DA14 devrait donc nous rendre une nouvelle visite l'an prochain, le 15 février 2013. Il passera à 24.000 km de notre planète, plus près que de nombreux satellites géostationnaires (35.800 km) mais pas suffisamment pour provoquer une collision potentiellement dévastatrice.

    "Il s'agit d'une distance de sécurité, mais c'est suffisamment près pour permettre de voir l'astéroïde avec des jumelles classiques", estime Detlef Koschny, chargé du suivi des "objets proches" de la Terre au sein de l'ESA.

    Les astronomes profiteront du passage de 2012 DA14 pour l'étudier plus en détails et notamment évaluer l'influence de la gravitation de la Terre et du Soleil sur sa trajectoire.

    "Nous accorderons une attention toute particulière à l'orbite qu'adoptera l'astéroïde après son prochain passage pour calculer le risque d'impact futur", souligne M. Koschny.

    Selon les premières observations de la Nasa, cet astéroïde ne présente toutefois aucun risque de collision avec notre planète pour les trente ans à venir.

    Avec un poids estimé à 120.000 tonnes et une vitesse de plusieurs kilomètres par seconde à son entrée dans l'atmosphère, 2012 DA14 pourrait rayer de la carte n'importe quelle grande agglomération sur Terre s'il tombait dessus.

    Un objet d'une taille équivalente à cet astéroïde était tombé en Sibérie en 1908 près de la rivière Toungouska. Chauffé à blanc par la friction de l'atmosphère, il s'était abattu dans la taïga avec la puissance d'un millier de bombes atomiques, rasant 80 millions d'arbres sur une surface de plus de 2.000 km2.

    Pour éviter une telle catastrophe, l'Agence spatiale européenne "est en train de développer un réseau de télescopes optiques automatiques capables de détecter des astéroïdes comme celui-ci, dans le but de pouvoir les repérer au moins trois semaines avant leur approche au plus près de la Terre", explique Detlef Koschny.


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    On l'annonce depuis quelques années, mais cette fois-ci, c'est la bonne !

    Le 21 décembre 2012, notre Terre devrait connaître un funeste destin... et nous avec ! Faut-il y croire ? Est-ce vraiment sérieux ? Planet.fr tente de faire le point sur les rumeurs les plus populaires.

    Le calendrier Maya prend fin le 21 décembre 2012

     

     

    La rumeur : C'est bien connu, la civilisation Maya était particulièrement en avance en astronomie et en mathématique, et si le calendrier Maya s'arrête brusquement au 21 décembre 2012, c'est certainement parce que cela annonce la fin du monde !

    Le point : Eric Taladoire, professeur d'archéologie précolombienne et spécialiste des Mayas est revenu sur le sujet au micro d'Europe 1. La théorie selon laquelle les Mayas annonçaient la fin du monde pour le 21 décembre 2012 est née en 1987, dans le livre d'un Américain.

    Eric Taladoire explique qu'"il se base sur des choses totalement erronées, éclectiques et en mélengeant tout [...] Il a prévu une fin du monde qui n'a rien à voir avec les conceptions mayas [...] La fin du monde n'est pas du tout prévue pour 2012. 2012, c'est la fin d'un cycle dans le calendrier maya [...] La fin d'un cycle n'est pas du tout la fin du monde".

    D'ailleurs, nombreux sont les mayanistes à tenir le même discours et à estimer qu'il s'agit d'une pure invention des temps modernes. Certains vont même jusqu'à entrevoir l'opportunité de profit que certaines personnes pourraient tirer.


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    Une grave perturbation gravitationnelle

     

     

    La rumeur : Le 21 décembre 2012, certains annoncent que la Terra connaîtra un alignement galactique et la gravitation de la Terre sera anéantie par la rencontre du Soleil et de l'énorme trou noir Sagittarius A *.

    Le point : Cette hypothèse est pour le moins farfelue quand on sait qu'un tel phénomène s'est déjà produit en 1998 sans que la Terre n'en soit pour autant très perturbée. Par ailleurs, les observations astronomiques montre que le Soleil ne se dirige pas vers le trou noir, mais plus au-dessus.
    Si cette rencontre devait quand même se produire, elle n'aurait aucune conséquence sur la Terre puisqu'elle aurait lieu à 30 000 années-lumières de la Terre et qu'elle devrait être 6 millions de fois plus proche pour avoir des effets sur notre planète.

    2e rumeur : Un alignement de planètes causerait une grave perturbation gravitationnelle qui mènerait la Terre à sa perte.

    Le point : Selon les scientifiques, aucun alignement de planètes n'est prévu pour la date du 21 décembre 2012. Les alignements de planètes de 2000 et 2010 n'avaient eu cependant aucune conséquence sur la Terre. et même si un alignement de planètes devait avoir lieu, impliquant Jupiter par exemple (la plus grosse planète du système solaire), son influence sur la gravitation de la Terre serait 100 fois moins importante que l'influence de la Lune sur la gravitation de la Terre.


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    Une collision avec des comètes

     

     

    La rumeur : Un phénomène astronomique impliquant le Soleil, et qui se produit tous les 20 à 25 millions d'années, perturberait le nuage d'Oort (composé de comètes) et provoquerait une augmentation du nombre de comètes libres dans l'espace, favorisant ainsi une collision avec la Terre.

    Le point : Ce phénomène ne pourrait se produire en une seule journée, et demanderait des millions d'années. Il est donc impossible de fixer à l'avance une date précise pour la collision avec une comète. Par ailleurs, les observations scientifiques récentes montrent qu'il a eu lieu il y a environ 3 millions d'années et que les conditions nécessaires à sa réalisation diminuent.


    1 commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    Une inversion du champs magnétique

     

     

    La rumeur : Le 21 décembre 2012, la Terre connaîtrait une très violente éruption solaire (relâchant autant d'énergie que 100 milliards de bombes nucléaires) ce qui entraînerait une inversion du champ magnétique de la Terre. Par ailleurs, les observations montrent que le champ magnétique de la Terre devient de plus en plus faible, annonçant sans aucun doute l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

    Le point : Si ce phénomène n'est pas impossible, il faut tout de même signaler qu'il faudrait environ 7 000 ans pour qu'il se produise, et qu'on ne peut évidemment pas prévoir à l'avance à quelle date précise il aura lieu.

    Par ailleurs, la National Oceanic and Atmospheric Administration (agence américaine en charge du contrôle des océans et de l'atmosphère) estime que le Soleil atteindra le maximum de son activité en mai 2013 et non en décembre 2012, où elle sera assez faible. En mai 2013, il faudra en revanche s'attendre à des perturbations satellites et téléphoniques.

    Enfin, il n'a jamais été prouvé de lien entre l'activité solaire et le champ magnétique de la Terre, uniquement contrôlé par des énergies internes à la planète.


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    Une collision avec la Planète X ou Nibiru

     

     

    La rumeur : Une planète appelée Nibiru ou planète X entrera en collision ou passera tout près de la Terre le 21 décembre 2012, provoquant inévitablement la fin de notre monde.

    Le point : On parle de cette hypothèse depuis 1995, mais à l'époque, on envisageait la fin du monde en 2003 ! La date initialement prévue étant passée sans encombre, il fallait bien envisager une nouvelle date !

    D'un point de vue plus scientifique, les astronomes assurent que si une telle planète devait entrer en collision ou frôler la Terre le 21 décembre prochain, elle serait déjà visible pour toute personne


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    Une interraction avec une étoile

     

     

    La rumeur : Des scientifiques auraient annoncé une interraction entre la Terre et Alcyone, l'une des étoiles de l'amas des Pléiades en 2012, entraînant la destruction de la Terre.

    Le point : Rappelons tout d'abord que l'amas stellaire des Pléiades se situe à plus de 400 années-lumière de la Terre, et qu'elle n'a aucune influence sur notre planète. Par ailleurs, les scientifiques précisent que le système solaire a plutôt tendance à s'éloigner des Pléiades qu'à s'en rapprocher.


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

    La menace d'une supernova

     

     

    La rumeur : L'étoile Bételgeuse, bientôt en fin de vie, exploserait bientôt et formerait une supernova dont les effets seraient désastreux pour la planète Terre.

    Le point : L'étoile Bételgeuse est effectivement en fin de vie et finira bien par devenir une supernova (qui représente l'ensemble des phénomènes liés à l'explosion d'une étoile). Cependant, il est impossible de prédire aujourd'hui à quelle date cette mutation se produira !

    Et même si l'explosion de Bételgeuse devait avoir lieu le 21 décembre 2012, la Terre ne craindrait rien ! Pour menacer la planète, la supernova devrait se trouver au maximum à 25 années-lumière de notre système solaire, or, Bételgeuse se situe à 600 années-lumière de nous. Nous sommes donc tranquille de ce côté-là !


    votre commentaire
  • Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

     

     

    L'invasion de vaisseaux spatiaux

     

     

    La rumeur : Trois grands vaisseaux spatiaux ont été détecté dans l'espace grâce à une photo du programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), et ils devraient arriver sur Terre en 2012, dans le but de mettre fin à l'existence de notre monde.

    Le point : L'astronome Philip Plait, connu pour être du courant du scepticisme scientifique, a effectué des calculs trigonométriques visant à prouver que si les vaisseaux étaient aussi grands que ce que l'ont voit sur les photos, il aurait alors été plus près de la Terre que de la Lune et serait déjà arrivé depuis longtemps, sans attendre la date fatidique du 21 décembre 2012.


    votre commentaire
  •  

    Fin du monde en 2012 : allons-nous tous mourir ?

     

     

    Le "Timewave zero" annonce une grande complexité fin 2012

     

     

    La rumeur : Le Timewave zero est une formule numérologique qui serait censée calculer les aléas de la "nouveauté". AInsi, elle étudie au cours du temps les différentes connexions dans l'univers pour prédire l'avenir. Selon le Timewave zero, les données seront d'une infinie complexité en 2012, et toutes les choses imaginables devraient avoir lieu simultanément, conduisant inévitablement à la fin du monde.

    Le point : En considérant que tous les événements sont liés les uns aux autres, la machine avait tout d'abord prédit une fin du monde fin novembre 2012. Puis, il s'aperçu qu'en s'accordant avec la date de prétendue fin du monde du calendrier Maya, il aurait certainement plus d'impact. Il modifia alors le résultat pour que le Timewave zero indique le 21 décembre 2012 comme fin du monde assurée !


    votre commentaire
  • Astéroïde : menace sur la

     

    Terre pour 2013 !

    Le 07/03/2012 -

     

    Selon les experts de la NASA, un immense astéroïde va frôler la Terre en février 2013.

    Craignons-nous quelque chose ? Planet.fr fait le point pour vous.

     

    Au cas où la fin du monde ne devait pas avoir lieu le 21 décembre 2012, comme le veut la rumeur qui circule depuis quelques années, elle pourrait peut-être avoir lieu quelques mois plus tard... D'après les scientifiques de la NASA, un immense astéroïde de 45 mètres de diamètre va frôler la Terre le 15 février 2013.

    Cet astéroïde circulerait déjà dangereusement autour de notre planète, mais le 15 février prochain, il se situera à moins de 28 000 km de la Terre, une broutille à l'échelle spatiale. L'astéroïde se trouvera même plus près de nous que certains de nos satellites.

    "Cela n'exclut pas l'impact à une date ultérieure"
    Cependant, la NASA cherche à rassurer. Il y aurait très peu de chance qu'une collision ait lieu entre l'astéroïde et la Terre. Phil Plait, astronome américain, explique dans son rapport que "l'astéroïde 2012 DA14 ne va certainement pas entrer en collision avec la Terre en férvier prochain [...] Les chances d'un impact sont si faibles qu'elles s'approchent de zéro. Cela n'exclut pas l'impact à une date ultérieure, mais pour l'instant nous sommes en sécurité. A ma connaissance, c'est l'astéroïde le plus gros jamais vu à cette distance".

    Si la collision devait bel et bien avoir lieu, sa manifestation derait proche de celle d'une explosion atomique...

    Selon les experts, on compte 20 500 objets potentiellement dangereux pour la Terre gravitant à moins de 200 millions de kilomètres autour de la planète. Certains d'entre eux, les "planet killer" (tueurs de planète), au nombre de 981, sont l'équivalent de montagnes de plus de 3 000 mètres. La NASA en surveille régulièrement .


    votre commentaire
  • 21 decembre 2012 , la fin du monde ?  <span-title-rubrique></span-title-rubrique><span-title-rubrique></span-title-rubrique>(Planéte en danger !) <span-title-date></span-title-date><span-title-date></span-title-date>posté le jeudi 12 novembre 2009 17:27

     

     

            

                                 {#}  Brrr !!! ça donne froid dans le dos

     

    - Nous connaissons tous l'exactitude du calendrier maya, la précision des éclipses ... ces dernier arrêtent comme par magie leur calendrier à la date du 21 décembre 2012. 

                                             


    -Les Hopis, tribu du sud de l'amérique, prédirent eux aussi un cataclysme à cette date. Cependant, ils donnèrent plus de détails :

    " Un jour certaines étoiles viendront ensemble en une seule rangée, comme cela s´est déjà produit il y a des milliers d´années. C´est le temps de purification pour la Terre. Des changements de climat et de nombreuses catastrophes peuvent se produire quand nous parviendrons à ce stade. Ce qui peut se produire alors personne ne peut le savoir réellement "

     

                                          

                                         

    Les scientifiques ont prouvé que la terre sera, à la date du 21 décembre 2012, en alignement parfais avec les planètes du système solaire. Un événement peu courant et d'une beauté absolument sensationnelle.

    Il a été démontré  depuis peu, que la vitesse de la terre en rotation était variable, il y a 100 MA ( millions d'années ) la terre tournait sur elle même en 22 H au lieu de ( comme tout le monde le sait ) aujourd'hui 24 h .

    Une étude des pôles a permit d'apporter les informations suivantes :
    au cours des 150 dernieres années une baisse de 10 % du magnétisme des pôles à été recensée.
    et une baisse de 30 % au cours des 30 Dernières années, ce qui est énorme et très rapide !

    Les pôles changeraient-ils de polarité ? ceci entrainerait d'énormes dégats à l'échelle mondiale. Volcanisme accru, déplacement plus rapide des plaques tectoniques -> tremblements de terre.
    Albédo plus faible donc refroidissement, baisse de la couche d'ozone et plus de pénétration de rayons gamma qui peuvent nous être fatals. Bien sûr cela à plus ou moins long terme, mais voila ce qui pourrait se passer avec un changement de polarité.

    Évidemment ce phénomène c'est déjà produit dans l'histoire de notre planète : il y a 8000 ans. Nos ancêtres les égyptiens le traduisirent comme : le grand cataclysme. 

    Alors, inepties ou vérité ? Vous en pensez quoi ?

     

     



    La mort d'une personne est une tragédie, celle d'un million

    c'est des statistiques.


    votre commentaire

  • lundi 10:14

    Météorites : quelle menace pour la Terre ?
     
    Le 2 mars 2009, un corps céleste de 40 mètres de diamètre a "frôlé" la Terre en passant à 64 000 km de la planète, une distance quasi nulle à l'échelle cosmique. Ce phénomène relance le débat sur les risques qui pèsent sur l'humanité. Car les scientifiques en sont persuadés : un jour ou l'autre, un corps céleste tombera sur nous, tuant des milliers de personnes ou annihilant toute vie sur la planète. Retour en images sur un scénario catastrophe, largement popularisé par Hollywood.

    900 objets volants "dangereux"
     
    Les astronomes ont dénombré 900 objets volants potentiellement "dangereux" dont le diamètre est compris entre 1 et 10 km. La plupart de ces corps se trouvent dans la ceinture d'astéroïdes, située entre Mars et Jupiter, qui contient des objets pouvant mesurer jusqu'à 1 000 km de diamètre et dont la chute sur Terre éliminerait toute vie pour des millions d'années ! Actuellement, 70 "objets" pourraient nous rendre visite au cours du prochain siècle. S'ils sont tous d'une taille inférieure à 1 km, la chute d'un seul d'entre eux risquerait d'avoir des conséquences irrémédiables pour la planète. Ainsi, Apophis, un astéroïde de 400 mètres, pourrait percuter la Terre en 2036. La collision est quasi-impossible (la probabilité est de 1 pour 1 000) mais si elle avait lieu, elle libèrerait une puissance équivalente à 10 000 mégatonnes de TNT, soit toutes les armes nucléaires de la planète !


    Des cicatrices impressionnantes
     
    Au cours de son histoire, notre planète a été soumise à un bombardement intense de météorites géantes. Plus de 140 cratères d'impacts ont ainsi été identifiés sur notre planète. Mais les chutes de météorites n'ont pas toutes les mêmes conséquences sur l'environnement. Elles peuvent former des "trous" comme sur la photo de gauche, montrant le cratère de Barringer, situé dans le désert de l'Arizona, aux Etats-Unis. C'est une météorite de 300 000 tonnes et 45 m de diamètre, tombée il y a 50 000 ans, qui a provoqué ce cratère de 1,2 km de diamètre et 180 m de profondeur. Mais il arrive que des météorites provoquent l'érection de montagnes. Sur la photo de droite, on peut distinguer le site de Gosses Bluff, en Australie. Il fait 24 km de diamètre et a été provoquée par l'impact d'une météorite d'1 km tombée il y a 142 millions d'années. Celle-ci a pénétré la Terre sur 5 km de profondeur à la vitesse de 100 000 km/h, le sol chauffé se soulevant alors pour produire une couronne de montagnes !


    L'homme existe-t-il grâce à une météorite ?
     
    L'existence de l'homme a-t-elle été permise ou accélérée grâce à la chute d'une météorite ? C'est une des thèses, défendue par de nombreux scientifiques, qui expliquerait les conditions de l'apparition de l'espèce humaine. Il y a 65 millions d'années, une météorite a percuté le Mexique, dans la péninsule du Yucatan. Mesurant 10 km de diamètre, elle aurait provoqué l'extinction des dinosaures, le choc projetant un immense nuage de poussière dans le ciel et empêchant le soleil de réchauffer la Terre. L'air devenu froid aurait ainsi précipité la disparition des sauriens. Sans cette météorite, les scientifiques pensent que les dinosaures seraient sans doute encore vivants et l'homme inexistant ! (Vue d'artiste de la météorite de Chicxulub qui s'est écrasée dans la péninsule du Yucatan).

    La plus grosse explosion de l'ère humaine
     
    Il n'est pas nécessaire de remonter à des millions d'années pour observer les dégâts causés par la chute d'une météorite. Ainsi, la plus grosse explosion connue de l'ère humaine a eu lieu il y a un siècle, le 30 juin 1908, dans la région sibérienne de la Toungouska. La collision d'un astéroïde de 40 mètres de diamètre a libéré une énergie équivalente à plusieurs centaines de fois la bombe d'Hiroshima ! Lexplosion détruisit une forêt entière sur plus de 20 km, abattant 60 millions d'arbres, le souffle occasionnant des dégâts sur plus de 100 km. L'onde de choc fut enregistrée en Europe occidentale et aux États-Unis et un nuage de poussières fut entraîné jusqu'en Espagne par la circulation atmosphérique !

    Des risques graves pour la santé
     
    Si la chute d'une météorite peut provoquer des dégâts importants sur l'environnement, elle peut aussi avoir de sérieuses conséquences sur la santé humaine. Ainsi, en septembre 2007, une météorite de 2 mètres de diamètre s'est écrasée sur un plateau du Pérou, créant un cratère de 20 mètres de large et 6 mètres de profondeur ! Le caillou a percuté la Terre à 36 000 km/h, la violence de l'impact échauffant le sol et libérant des vapeurs soufrées. Pendant plusieurs jours, sous l'effet de ces gaz toxiques, plusieurs centaines de riverains se sont plaints de maux de têtes et de vomissements.

    Deux types de météorites
     
    Si la quasi-totalité des météorites disparait dans l'atmosphère, le processus de désintégration dépend de la composition de l'astéroïde. S'il est pierreux, l'objet se "dissoudra" automatiquement en entrant dans la stratosphère. A l'inverse, s'il est composé de fer, il se décomposera moins facilement en fragments et sera susceptible de causer plus de dégâts en cas de collision. Ce sont ces météorites qui sont la cause des énormes cratères d'impacts visibles à la surface terrestre. Heureusement, elles ne représentent que 7% des objets célestes !


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique