• les plus belle planètes

    Espace : le soleil bientôt sens dessus dessous !

    L’activité solaire suit un cycle de onze ans, au cours duquel le champ magnétique de l’étoile se reconfigure. La NASA estime que le phénomène peut provoquer quelques perturbations électromagnétiques sur Terre.

    <section class="block-gc-ad" id="block-gc-ad-pave_bas">

     

    </section>

    Préparez-vous ! Le champ magnétique du soleil est sur le point de faire un 180 degré, lorsque le champ magnétique du corps céleste se retournera et inversera sa polarité. Selon les observations de la NASA, le renversement complet devrait avoir lieu dans les prochains mois. "Il semblerait que nous soyons à trois ou quatre mois d'une inversion du champ complet", explique Todd Hoeksema, directeur de l'observatoire solaire Wilcox de l'Université de Stanford. "Ce changement aura des effets dans tout le système solaire", rajoute-t-il.

    Devrions-nous être préoccupés cette inversion de champ magnétique ?

    Outre l'éruption solaire de 1989 qui fit s'écrouler le réseau électrique du Québec, l'histoire nous dit que non. Alors que l'inversion du champ est un grand événement pour le système solaire, le changement de polarité est un phénomène courant. Le retournement magnétique a lieu au sommet de chaque cycle solaire, tous les 11 ans.

    L’inversion de polarité aura certains effets tout au long de l'héliosphère, et comme la NASA le constate, des orages magnétiques pourraient perturber le fonctionnement des réseaux électriques sur Terre et griller l’électronique des satellites en orbite. Les astronautes en orbite pourraient également voir des changements dans les rayons cosmiques, un danger potentiel.

    Le cycle de 11 ans détermine le niveau de l'activité solaire sur le soleil. Cette année, pendant le sommet du cycle, lorsque l'activité solaire est la plus forte, la bascule sera accompagnée par une augmentation des niveaux de turbulence, comme les taches solaires, de terminaisons magnétiques qui éjectent dans l’espace un flot de particules chargées électriquement. Cependant, comme les physiciens solaires ont souligné, le pic du cycle 2013 s'est avéré être l'un des plus faibles observés dans le siècle passé, avec une activité relativement minime.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :